Edouard Morerod (1879-1979)  - «Mère et fille», pastel sur papier circa 1910
1 / 4
zoom_in

Edouard Morerod (1879-1979) «Mère et fille», pastel sur papier circa 1910

8 500,00 €

Contact Information

A propos de

Pastel sur papier, signé en haut à droite et situé et daté «Séville 1910». Au dos, figure une étiquette «EXPOSITION de Liège - n°163 - M. Morerod» pour l'exposition au Salon Triennal au Palais des Beaux-Arts de Liège (Belgique) qui se tînt du 04 mai au 30 juin 1912. Ce dessin ne sera pas exposé sous le numéro 163 mais sous le numéro 799 avec l'inscription : «Mère et fille, dessin rehaussé» (P. 157 du catalogue). En 1918, reprenant les portraits de ces deux femmes, il peindra une huile sur toile qu'il intitulera «Joaquina y su madre».

Pour présenter ce grand artiste méconnu, Edouard Morerod, nous allons reprendre en partie un article d'Edouard Rod, critique littéraire, journaliste et écrivain suisse, paru dans la revue l'Art décoratif (n° 136, p. 26-34, janvier 1910) : «Les visiteurs des deux derniers Salons d'automne se sont arrêtés devant des toiles et des dessins d'une vigueur singulière, qui, par leurs sujets comme par leur faire, semblaient se rattacher aux traditions de l'école espagnole. Ils étaient signés du nom de E. Morerod … . Il est suisse. Il est né à Aigle dans le canton de Vaud en 1879. Orphelin de bonne heure, il a fréquenté les établissements scolaires de Lausanne et de Neuchâtel, sans y briller d'aucun éclat ; et je ne crois pas qu'il en ait gardé un très bon souvenir. Il disait qu'il voulait être peintre. En 1903, il voit pour la première fois l'Espagne. C'est un ravissement, la révélation de sa terre d'élection. Tout l'enchante. Il ne rêve que d'y retourner. Il en rapporte ses Guitaristes, son portrait du peintre Vasquez Diaz, sa petite Gitane à l'âne (acquis par le musée de Neuchâtel)...».

Edouard Morerod a échappé à ce courant artistique suisse qui émergea à la fin du 19ème et qui s'orienta dans un sens typique et national au cri de ralliement « Soyons-nous-mêmes !».

Comme il le dira, il a été «tellement séduit par l'Espagne et son caractère âpre et pittoresque que, je n'ai plus eu l'idée, après y être venu une fois, d'aller ailleurs.» En parlant de Zurbaran, de Goya, Morerod dont il a admiré « la puissance de vérité qu'ont tous les vieux maîtres espagnols », il ajouta : «Ils n'ont jamais craint de voir laid, même s'ils le devaient... Mais sis souvent, ici, les gens ou les choses arrivent à la laideur, jamais elle ne touche à la vulgarité.» Et encore : « Une autre raison qui m'a fait aimer l'Espagne, c'est la chaleur et la lumière intenses. On peut passer ici six mois sans voir une goutte de pluie. Cela permet un travail constant et sans l'inquiétude du brouillard et de l'humidité.»

Pour conclure cet aperçu d'un talent oublié, revenons à ce qu'en pensait Edouard Rod en 1910 : «Je n'ai pas la compétence qu'il faudrait pour louer ou discuter une technique qui m'en impose par la crânerie des allures et par l'ampleur de l'exécution. Les qualités du maître s'affirment surtout dans le dessin, si large et si sûr, d'un si beau trait autoritaire... Il n'a pas passé par l'habituelle filière où l'on apprend les « trucs » de l'art avant d'en avoir le sentiment et qui vous munit d'une technique avant même que vous ayiez quelque chose à dire ; il est en quelque mesure, un autodidacte ; il s'est préparé à l'âge où l'on brûle déjà de se manifester ; il a fait son apprentissage et s'est développé à travers une production dont l'abondance même est un signe de puissance et révèle un créateur. C'est une œuvre de début que nous avons sous les yeux ; mais nous sentons bien qu'il s'agit du début d'un maître de demain.»

Malheureusement «son demain» s'arrêtera brutalement en 1919, à l'âge de 40 ans.

Edouard Morerod (1879-1979)  - «Mère et fille», pastel sur papier circa 1910
© 2020 - Luxvic

Caractéristiques

  • Année : 1910
  • Origine : Suisse
  • Artiste : Edouard Morerod
  • Dimensions : 43 x 64 cm (Largeur x Hauteur)

Provenance

Exposé au Salon Triennal des Beaux-Arts de Liège (Belgique), du 04 mai au 30 juin 1912.

Muséographie

Genève, Musée d’art et d’histoire
Lausanne, Musée cantonal des beaux-arts
Lausanne, Musée historique
Neuchâtel, Musée d’art et d’histoire
Pully, Musée d’art
Vevey, Musée Jenisch
Paris, Musée national d’art moderne (Centre Pompidou)
Grenade, Musée de l’Alhambra
Bordeaux, Musée des beaux-arts

Vous aimerez aussi