Médaillon d'applique en émail champlevé limousin du 2ème quart du XIIIe siècle
1 / 5
zoom_in

Médaillon d'applique en émail champlevé limousin du 2ème quart du XIIIe siècle

Lot vendu

Contact Information

A propos de

Ce médaillon en émaux champlevés sur cuivre repose sur un panneau de soie rouge à l'intersection de quatre plaques anciennes en cuivre à décor d'étoiles et de rosettes.

Il pourrait s'agir d'une repésentation de l'archange Uriel, considéré comme le quatrième archange et qui à l'époque médiévale figurait en haute place dans la hiérarchie angélique.

Dans cette œuvre, les surfaces métalliques calligraphiques dorées flottent sur des fonds émaillés colorés de bleu moyen, bleu clair, bleu foncé, vert, blanc et rouge, tout comme le dessin et la peinture interagissaient dans les enluminures du Moyen Âge dit «classique».

Le métier de métallurgiste médiéval était souvent étroitement lié à l'art du dessinateur, une relation qui était particulièrement forte aux XIIe et XIIIe siècles.

Concernant l'état de cette applique, il est à noter que l'émail s'est perdu par endroits, mais surtout dans les champs d'émail bleu foncé, de sorte que l'impression générale n'est influencée que de façon périphérique.

Médaillon d'applique en émail champlevé limousin du 2ème quart du XIIIe siècle
© 2020 - Luxvic

Caractéristiques

  • Année : 1225/1250
  • Origine : France
  • Matière ou technique : Émail champlevé sur cuivre
  • Diamètre : 11.5 cm
  • Dimensions avec encadrement : 22x17 cm

Muséographie

Le Musée de Cluny à Paris possède un disque d'applique similaire en émail champlevé limousin d'un ange à mi-corps daté du 2ème quart du XIIIe siècle (N° d'inventaire : CL14696).
Voir également au Metropolitan Museum of Art de New York, le n° d'inventaire 17.190.811, « Plaque second quarter 13th century, Champlevé enamel, copper».